SR 11 ex MD 11 ex ANDRÉ ex MARIENFELS

SR 11 ex MD 11 ex ANDRÉ ex MARIENFELS

Messagepar Sissi » Dim 27 Jan 2019 10:48

Marcheville-Daguin a acheté le N°11 à Stephan Maltras en décembre 1946, il s'appelait alors ANDRÉ.

Ce bateau a été construit en 1888, aux chantiers d'Ehrang, à Trèves (Allemagne).

En 1949, la soudière Marcheville-Daguin fusionne avec la soudière Saint-Gobain de Varangéville pour former la société "Les Soudières Réunies de La Madeleine - Varangéville". Les flottes "MD" et "St GOBAIN" deviennent "SR", le MD11 devient SR11.

C'est le seul SR qui n'a jamais été motorisé. Pas de marquise, ni de macaron, il fallait pousser sur l'aminteau. Il possède une petite cabine à l'arrière, et un peak à l'avant.

SR11 STC888F



Le SR11 était affecté aux allèges de charbon et de coke entre le port de transbordement de la Lorraine Charbonnière à Laneuveville et l'usine de la Madeleine, ce qui se représente, d'après les PK du guide officiel de la navigation de 1965, 3,8 kilomètres et deux écluses à franchir.


Voici une lettre adressée par les Soudières Réunies au directeur de l'Office National de la Navigation de Nancy, au sujet de la création en 1964 d'une prise en charge dans les tarifs de traction, s'ajoutant au prix au kilomètre, qui pénalise fortement le transport de coke du SR11 du fait de la très faible distance parcourue :



30 octobre 1964

Monsieur Drouin
Directeur des Services de
l'Office National de la Navigation
Terre-plein du Port Sainte-Catherine
NANCY (MEURTHE & MOSELLE)

Monsieur le Directeur,

Nous avons l'honneur d'attirer votre attention sur les conséquences qu'ont
sur le coût de nos transports de coke destiné à notre soudière de La
Madeleine, les nouveau tarifs de halage de bateaux tractionnés fixés
par l'arrêté du 2 juillet dernier de M. le Ministre des Travaux Publics
et des Transports.

Comme vous le savez, notre flotte se compose de 27 bateaux : 26 automoteurs
utilisés pour le transport du calcaire de notre carrière de Villey-Saint
Étienne, et 1 tractionné.

Ce dernier - dont la devise est SR11 et qui fait l'objet d'un permis
d'exploitation n°15.149 délivré le 16 septembre 1963 - est affecté à
l'acheminement du coke des Houillères du Bassin de Lorraine, du port
charbonnier de Laneuveville-devant-Nancy jusqu'à notre usine.

L'arrêté du 2 juillet 1964 a fixé un montant de prise en charge de 130 F,
somme d'ailleurs reversée aux transporteurs publics sous forme de prime
d'aide à la batellerie.

Les transporteurs privés ne peuvent bénéficier de cette prime, et nous
croyons savoir qu'il n'entre nullement dans les intentions des
Pouvoirs Publics de modifier la situation à cet égard.

Cette prise en charge est particulièrement fâcheuse pour nous ; puisque
le coût de la traction acquitté, pour un voyage aller et retour d'à peine
5 kms, est 8 fois supérieur, par suite de la modification du tarif : il
est en effet passé de 19,70 F à 157,30 F, soit :

bateau vide 7,80 F
bateau chargé 19,50 F
prise en charge 130,00 F
________
157,30 F

Notre bateau SR11 effectuant 6 ou 7 voyages par mois, entre Laneuve-
ville-devant-Nancy et Saint-Phlin (environ 180 tonnes de coke par
voyage), il en résulte une dépense supplémentaire - sans aucune contre-
partie pour nous - qui varie entre 800 et 1 000 F par mois et représentera
une majoration de l'ordre de 10 000 F par an.

Il nous emvle que cette situtation constitue un cas limite, sinon
unique, du fait notamment que le trajet est exceptionnellement court ;
si elle devait se prolonger, il nous faudrait, dans l'avenir, envisager
pour notre coke un autre mode de transport.

Cependant, nous souhaiterions continuer à utiliser notre bateau traction-
né ; dans cet esprit, nous vous serions très reconnaissant si vous
pouviez rechercher une solution équitable qui aménerait, précisèment
en raison du caractère de cette situation, à supprimer exceptionnellement
pour nous la prise en charge que nous supportons depuis le 1er juillet
dernier.

Nous vous remercions vivement dès maintenant de ce que vous serez en
mesure de décider en notre faveur, et vous prions d'agréer, Monsieur
le Directeur, l'assurance de notre haute considération.
Avatar de l’utilisateur
Sissi
Membre regulier
Membre regulier
 
Messages: 408
Inscription: Mar 18 Sep 2018 09:05

Re: SR 11 ex MD 11 ex ANDRÉ

Messagepar kikicmr » Mar 29 Jan 2019 20:36

il me semble qu'Ehrang est un quartier de Trèves
kikicmr

Avatar de l’utilisateur
kikicmr
Administrateur
Administrateur
 
Messages: 7532
Inscription: Dim 31 Jan 2010 20:37
Localisation: 54

Re: SR 11 ex MD 11 ex ANDRÉ

Messagepar kikicmr » Lun 16 Mar 2020 18:44

Sissi a écrit:Marcheville-Daguin a acheté le N°11 à Stephan Maltras en décembre 1946, il s'appelait alors ANDRÉ.


Il a été acheté aux enchères par Marcheville-Daguin, précédent propriétaire Mathias Stéphany, si j'en crois ces deux annonces de vente aux enchères parues dans L'Est Républicain, trouvées grâce à Limédia Kiosque :


L'Est Républicain du lundi 25 novembre 1946

Etude de Me Robert JOEST, huissier à Nancy, 46, rue Stanislas. -
VENTE par autorité de justice d'UN BATEAU DE NAVIGATION INTÉRIEURE, dénommé « ANDRÉ », immatriculé sous les marques et n° S.T.C.-888-F, jaugeant à l'enfoncement 319 tonnes 255, amarré au port de Frouard. La vente aura lieu le mercredi 11 décembre 1946, à 15 heures, à Frouard, à l'endroit où est amarré le bateau et par le ministère de Me Robert JOEST, huissier, soussigné.

Il est fait connaître qu'aux jour, lieu et heure susindiqués, en vertu de la grosse dûment en forme exécutoire d'un jugement par défaut rendu par le Tribunal de commerce de Nancy, le 10 septembre 1946, enregistré, signifié et devenu définitif et en exécution d'un jugement par défaut rendu par le Tribunal civil de Nancy (2e chambre), le 6 novembre 1946, enregistré, il sera, à la requête de Société à Responsabilité Limitée « CHANTIERS DE BATEAUX DE FROUARD » dont le siège est à Frouard, élisant domicile en l'étude de Me JOEST, huissier, et en présence de Mme Veuve STEPHANY et de M. Mathias STEPHANY, mariniers, demeurant à Frouard, procédé à la vente aux enchères publiques, au plus offrant et dernier enchérisseur, de :

UN BATEAU DE NAVIGATION INTÉRIEURE, dénommé « ANDRÉ », du type péniche non pontée mixte, construit aux chantier Ehrang, à Trèves (Allemagne), en 1888, et remis à neuf en 1945, jaugeant à l'enfoncement maximum 319 tonnes 255, immatriculé au bureau de Strasbourg-Rhin, le 5 avril 1928, sous les marques et n° S.T.C.-888-F. et se trouvant amarré au port de Frouard, et ce pour avoir paiement de la somme principale de 451.935 francs outre intérêts et frais, montant de la créance exigible de la requérante.

La mise à prix comprend le bateau, les agrès et ustensiles nécessaires pour naviguer et notamment : 2 câbles acier de 120 m. 14m/m , 2 colliers d'écluse acier de 30 m. 18m/m , 1 tirage vapeur. L'adjudicataire paiera, en sus du prix, les approvisionnements au prix de facture. Il paiera, en outre, les frais de procédure et mise en vente et les frais d'adjudication, dont le montant sera indiqué au P.V. de vente. -

Mise à prix : 450.000 francs.

Pour tous renseignements, s'adresser à Me Robert JOEST, huissier poursuivant. Téléphone 62.44.

(Signé) Robert JOEST.



L'Est Républicain des 7-8 décembre 1946

Etude de Me Robert JOEST, huissier à Nancy, 46, rue Stanislas. -
Vente, par autorité de justice d'un BATEAU de NAVIGATION intérieure. -

Le mercredi 11 décembre 1946, à 15 heures, au PORT de FROUARD et par le ministère de Me JOEST, huissier à Nancy, il sera procédé à la vente aux enchères publiques, au plus offrant et dernier enchérisseur, d'un BATEAU de navigation intérieure, dénommé « ANDRÉ », du type péniche non pontée mixte, construit aux chantiers EHRANG, à Trèves (Allemagne), en 1888, et remis à neuf en 1945, mesurant 38 mètres 46 de longueur et 5 mètres 08 de largeur, jaugeant à l'enfoncement maximum 319 tonnes 255, immatriculé au Bureau de Strasbourg-Rhin, le 5 avril 1928, sous les marques et n° S.T.C. 888 F et se trouvant amarré au Port de Frouard. La mise à prix comprend le bateau, les agrès et ustensiles nécessaires pour naviguer et notamment : 2 câbles acier de 120 m. 14m/m , 2 colliers d'écluse acier de 30 m. 18m/m , 1 tirage vapeur. -

L'adjudicataire paiera en sus du prix les approvisionnements au prix de facture. Il paiera en outre les frais de procédure et mise en vente et les frais d'adjudication, dont le montant sera indiqué au P.V. de vente. -

Mise à prix : 450.000 fr. -

Pour tous renseignements, d'adresser à Me Robert JOEST, huissier poursuivant (Téléphone 62.44). -

Signé : Robert JOEST.
kikicmr

Avatar de l’utilisateur
kikicmr
Administrateur
Administrateur
 
Messages: 7532
Inscription: Dim 31 Jan 2010 20:37
Localisation: 54

Re: SR 11 ex MD 11 ex ANDRÉ ex MARIENFELS

Messagepar Orvanne » Lun 16 Mar 2020 22:07

:? D'après le veritas 1931,

ANDRE était à Emile Ligaudan de Jarville, et s'appelait MARIENFELS avant (sans plus de précision),
précisé mixte et confirme Ehrang à Treves en 1888

Guy
VOIR & SAVOIR le FLUVIAL
Avatar de l’utilisateur
Orvanne
Visiteur indispensable
Visiteur indispensable
 
Messages: 13379
Inscription: Jeu 6 Juil 2006 18:22
Localisation: Viroflay (78)


Retourner vers Les EHRANG

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron