FRANҪOISE

Chantiers:
CHANTIERS GENERAUX DE SETE

FRANҪOISE

Messagepar le photographe » Sam 5 Juin 2021 09:34

Je vous présente un bateau du midi , le FRANҪOISE pris en photo à l'entrée du pont canal d'Agen dans les années 30.
Encore une fois je sollicite Louis et tous ceux qui connaissent ce bateau pour me donner de informations. Matricule Bx 1004 F il me semble
Christian
le photographe
Membre regulier
Membre regulier
 
Messages: 2115
Inscription: Sam 10 Nov 2012 16:49

Re: FRANҪOISE

Messagepar Orvanne » Sam 5 Juin 2021 11:43

Petrolier en acier , il est sur le veritas

FRANҪOISE - Bx1004F
-Chantiers généraux de Sete , en 1927
-à Standard Française des Pétroles
-29,45x5,38m
-tractionné

Guy
VOIR & SAVOIR le FLUVIAL
Avatar de l’utilisateur
Orvanne
Visiteur indispensable
Visiteur indispensable
 
Messages: 13610
Inscription: Jeu 6 Juil 2006 18:22
Localisation: Viroflay (78)

FRANҪOISE

Messagepar Alain Marie » Mar 8 Juin 2021 04:33

Bonjour.
Guerre 39-45, lors de leur départ précipité de Bordeaux, les occupants ont coulés de nombreux bateaux à plusieurs points stratégiques.
Sur le schéma on voit le barrage situé à l’entrée de l’écluse du bassin à flot.
On retrouve la FRANCOISE.. Après renflouement le bateau a été classé comme ‘’ à déchirer par prédominance de faits de guerre. ‘’
Le certificat de déchirage date du 4 mars 1949.


Pour les autres bateaux cités, certains après renflouement ont été réparés et ont pu reprendre du service.
C’est le cas pour les EOLE, INSOUMIS, ANETO et RHUNE

JUNON :
Construit en 1930 à Bassens, 34.80m x 6.95m, BX1240F.
Déchiré après le renflouement, certificat du 03/09/1946.

SERVICE SHELL V
Dimensions 46.34m x 9.15m.
Construit en 1928 aux Pays-Bas à Slikkerveen.
BX1354F le 27/10/1938. Je ne connais pas les matricules précédents, certainement en maritime.
Après-guerre il n’apparait plus dans les registres des matricules fluviaux.
Donc soit il a été déchiré après renflouement, soit il a repris du service en maritime.

Louis
Alain Marie
Membre regulier
Membre regulier
 
Messages: 838
Inscription: Mer 20 Juin 2012 04:06

FRANҪOISE

Messagepar Alain Marie » Lun 2 Aoû 2021 05:13

Bonjour.
Ce bateau a été le théâtre d’un dramatique accident à l’écluse de la Gaulette.
Lors de la mise au gabarit de 38m, cette écluse a été allongée vers l’aval donc le pont a été refait.
Sur le plan on peut voir à quoi il ressemblait.

Le patron, Yvon (vrai prénom Jean), a été victime du ‘’coup de barre’’.
Ce n’est pas un accident unique, cela pouvait arriver à tout moment.
Et là, soit on est du bon côté et la barre échappe des mains soit on est du mauvais côté.
Mai 1928. La FRANCOISE, partie de Toulouse descend à vide pour aller charger aux raffineries girondines. Cette nuit le bateau s’est arrêté au petit port de Villeton.
12 mai, 5 heures du matin, après avoir attelé ses chevaux, commence sa journée.
En sortant de l’écluse de la Gaulette, Yvon a été projeté violemment contre les bajoyers de l’écluse par sa barre.
Quand on lit la presse on peut croire qu’il a oublié de baisser la tête.


Que s’est-il-passé ?
D’après l’enquête, l’annexe était, comme on le voit sur la première photo à la remorque.
Il aurait été amarré trop long. L’avant s’est coincé dans la chambre de la porte de l’écluse et l’arrière a été bloqué par une aspérité du gouvernail. Et il s’est mis en travers repoussant brusquement le gouvernail.
Et comme tout ça s’est passé dans son dos, Yvon n’a rien vu et n’a pas pu esquiver le moindre geste pour se sortir de ce mauvais pas.
Cela n’a pas empêché le fils Jacques dit Henri (1923/1982) de faire carrière sur les canaux du Midi.
Je l’ai connu sur LA VILLE DE VILLENEUVE (bois), MARCELLE (bois) et NEMO (fer).
Bonne journée.
Louis
Alain Marie
Membre regulier
Membre regulier
 
Messages: 838
Inscription: Mer 20 Juin 2012 04:06


Retourner vers De SETE

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron