Page 1 sur 1

RECTA

MessagePosté: Sam 22 Sep 2012 07:58
par roger 51
RECTA N° IVR 06105286
:1869: Il m'a été donné pour un cul de poule des années 30
construit par un chantier situé au bord de l'Escaut entre Gand et Anvers
J'ai cru comprendre un Rumst, moi je pense plus à un De Winter, mais!!
A navigué sous ce nom en commerce, mais je ne sais pas si c'est
sa devise d'origine !












Re: RECTA

MessagePosté: Sam 22 Sep 2012 10:14
par Orvanne
Tiens premiere fois que je vois un IVR 61...pour les commerces 60, ensuite 65...

Il y a eu 3 RECTA français, un Quille, un Strasbourg, un Pierre la Treiche, mais pas trouvé celui ci en Belqique ou autre..

Guy

Re: RECTA

MessagePosté: Sam 22 Sep 2012 10:36
par ristourne
roger 51 déclare
moi je pense plus à un De Winter

assez d'accord, comme
AUDAX III

Re: RECTA

MessagePosté: Dim 3 Fév 2013 19:14
par No1
Construit à Rumst en 1930; Transformé en logement en 1980 maintenant chambres d'hôtes. Il hiverne à Ronquières, canal désaffecté de Charleroi avant de reprendre ses périples d'été



Pierre

Re: RECTA

MessagePosté: Dim 3 Fév 2013 21:32
par kikipuce
Merci Pierre éclusé

Re: RECTA

MessagePosté: Lun 4 Fév 2013 07:47
par No1
Confirmation par l'actuel propriétaire que j'ai contacté: sur les documents et les certificats de jauge, il est question des chantiers de Rumst. Il semblerait aussi que RECTA est l'unique devise. Après avoir été un bateau logement pendant 25 ans, Recta possède un nouveau certificat communautaire et navigue tous les étés avec des hôtes à bord.
Cet été il naviguera probablement sur le canal de Bourgogne via la Meuse et retour par l’Yonne et Paris.

Pierre

Re: RECTA

MessagePosté: Mar 26 Mar 2013 15:12
par No1
Extrait du certificat de jaugeage que je viens de recevoir de son Gérant, pour confirmer le chantier



Pierre

Rajout le moteur actuel est un DAF 615 147 kW

Re: RECTA

MessagePosté: Mar 26 Mar 2013 17:53
par kikicmr
ah oui c'est précis, là ! :wink:

Re: RECTA

MessagePosté: Mar 26 Mar 2013 18:03
par No1
Vu sa date de construction, 1930, je proposerais un "Van der Auwera" qui s'était associé à l'époque avec Engelen (celui de Buggenhout)